Parti socialisteParti Socialiste EuropéenLes Jeunes SocialistesLa coopol

LETTRE OUVERTE DU PREMIER FEDERAL

03-07-2015

Fort de France,  30  juin 2015

           Réf : 2015-FSM/FB/RP/54

 

Objet : la lutte contre les algues sargasses

 

Madame la Ministre

 

Par courrier daté du 7 octobre 2014, j’ai attiré votre attention sur le phénomène d’échouage massif d’algues sargasses sur le littoral martiniquais en insistant sur l’impact sanitaire, économique et environnemental de ce phénomène.

Depuis le début de l’année, on estimerait à 60000 tonnes la quantité d’algues sargasses  qui se seraient échouées sur nos côtes. Nous savons désormais que le gaz H2S (hydrogène sulfuré) issu de la putréfaction de grande quantité d’algues est toxique et c’est devenu insoutenable pour les populations concernées qui souffrent depuis de nombreux mois d’affections diverses.

Le 20 mars, le Préfet a présenté les initiatives qui seront mises en œuvres pour soutenir afin l’effort des collectivités locales pour ramasser les algues sargasses, nettoyer le littoral, et pour financer des projets opérationnels.

Je pense que cela ne suffit pas pour endiguer cette invasion. Je propose que l’on élabore un véritable plan d’actions. La France a connu un problème similaire en 2006 avec les « marées vertes » en Bretagne et le gouvernement  en 2010 a publié un plan d’action qui visait à :

  • Améliorer les connaissances et la gestion des risques
  • la mise en oeuvres d’ actions curatives
  • La construction de digesteurs pour méthaniser les algues

Je propose que :

  • le gouvernement élabore un véritable plan de lutte contre les algues sargasses, et propose des solutions de collectes et de protections de la population.
  • un ramassage  en mer (au large) soit testé avant que les algues n’échouent sur les côtes
  • le C.E.V.A. (centre d’étude et de valorisation des algues) étudie  le phénomène sargasse

Les solutions existent, je demande simplement de voir comment des dispositions qui ont été prévues pour la lutte contre l’algue verte soient transposées pour la lutte contre les algues sargasses.

Par ailleurs,  je précise que j’apporte mon entier soutien à tous ceux  qui demandent que l’Etat décrète l’état de catastrophe naturelle face à la prolifération d’algues sargasses  sur le littoral martiniquais.

Recevez, Madame la Ministre, mes amitiés socialistes.

          Frédérick BERET                                               

                                                                                                                                                                                                                Premier Secrétaire Fédéral

 

 

  

            Copie :

  • Madame Ségolène ROYAL Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie
  • Madame George PAU-LANGEVIN Ministre des Outremer
  • Madame Marisol TOURAINE Ministre des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

 

Répondre

Pas de commentaire