Parti socialisteParti Socialiste EuropéenLes Jeunes SocialistesLa coopol

Archive pour mars 2015

L’agenda du Congrès 2015 de POITIERS

27-03-2015

L’agenda du Congrès 2015

Retrouvez l’agenda du Congrès de Poitiers ! 

 

La FSM soutient la candidature de Serge LETCHIMY tête liste pour la CTM

Fort de France,  le 26 Mars 2015

        COMMUNIQUE

                                                         

Depuis 2010 les Socialistes participent avec sept autres Partis et Mouvements politiques à l’alliance Ensemble Pour une Martinique Nouvelle dans une démarche constructive et loyale dans l’intérêt de nos concitoyens

Dans l’optique de l’élection de la Collectivité Territoriale de Martinique, et dans une dynamique de respect, de confiance, de responsabilité, d’éthiques et de déontologie, et conformément à la décision votée en assemblée générale des militants le 24 janvier dernier à 97% des suffrages,

La Fédération Socialiste de Martinique entend poursuivre le travail collégial au sein de l’alliance Ensemble Pour une Martinique Nouvelle, et dans la continuité de ce processus,

Le Premier Secrétaire Fédéral Frédérick BERET, déclare que la FSM propose que Serge LETCHIMY soit désigné tête de liste de l’alliance EPMN pour l’élection de la Collectivité Territoriale de Martinique prévue en décembre 2015.

Frédérick BERET

Premier Secrétaire Fédéral

 

 

         F

300 Milliards du Plan Junker : combien pour les entreprises domiennes?

05-03-2015
Communiqué de presse du 4 mars 2015

 

Face au manque d’investissements qui freine la reprise de l’activité et limite la création d’emplois, les perspectives de croissance et la compétitivité, l’Union européenne a décidé de mettre en place le « Fonds Européen pour les Investissements Stratégiques » dans le cadre du plan Juncker.

onds consiste à relancer les investissements publics et privés en Europe, en mobilisant sur 3 ans 300 milliards d’euros spécialement dédiés.

Le texte en cours d’examen au Parlement européen ne fait nullement référence aux régions ultrapériphériques.

Pourtant, « les entreprises ultramarines ont davantage souffert de la crise. Elles ont par conséquent besoin d’une attention particulière, un « coup de pouce » de l’Union européenne pour leur permettre d’accéder à des financements » a souligné Louis-Joseph Manscour.

« Nous devons d’autant plus inciter la Commission européenne à investir massivement dans nos territoires que les RUP bénéficient d’atouts, de ressources spécifiques qui sont insuffisamment valorisés, mais quicorrespondent justement aux objectifs prioritaires proposés par ce plan « , continue l’eurodéputé socialiste martiniquais. C’est en ce sens qu’il a déposé un amendement visant à garantir aux RUP un accès facilité aux dispositifs prévus par ce Fonds.

« Les régions ultrapériphériques faisant partie intégrante de l’Union, elles doivent naturellement pouvoir bénéficier de ce plan », rappelle le député européen. Mais d’ajouter aussitôt : « il n’est pas superflu de souligner cette évidence dans le projet de règlement. »

Il appelle donc ses collègues eurodéputés à la vigilance.

 

LOUIS-JOSEPH MANSCOUR

Délégation socialiste française au Parlement européen