Parti socialisteParti Socialiste EuropéenLes Jeunes SocialistesLa coopol

INTERVENTION DU DEPUTE MANSCOUR

02-03-2012

Le 28 février, lors de la séance des Questions au Gouvernement, le Député MANSCOUR interpelle le gouvernement sur « la situation des hôpitaux de la Martinique »

 

Monsieur le Ministre de la Santé,

le 29 juin dernier, j’attirais votre attention sur la situation des hôpitaux de Martinique et vous disais qu’ils étaient malades. Aujourd’hui, au regard des événements, ils ne sont plus seulement malades, ils sont à l’agonie.

Depuis une quinzaine de jour, les 3 hôpitaux MCO (Médecine, Chirurgie, Obsétrique) que sont ceux de Trinité, du Lamentin et le CHU de Fort de France, n’ont plus de gouvernance médicale. Faute de moyens, les trois présidents des commissions médicales d’Etablissement et la totalité des chefs de pôles ont donné leur démission. C’est du jamais vu!

Mesurez-vous les conséquences de cette situation sur la qualité des soins et la sécurité des malades?

Votre prédécesseur, Madame BACHELOT, et vous même, lors de vos différents passages en Martinique, avez pris des engagements, à savoir :

  • le réexamen du coefficient géographique, en compensation des surcoûts liés aux contraintes géographiques.
  • le financement des activités structurellement déficitaires
  • la prise en compte des créances irrécouvrables de près de 30 millions qui pèsent sur les budgets de ces hôpitaux depuis des années et participent trèes lourdement à leur déficit.

Mais, force est de constater que, 2 ans après, vos engagements ne sont toujours pas tenus. Il faut dire que, depuis 5 ans, votre gouvernement nous a habitué à ne pas tenir ses promesses.

Par souci d’économie, vous nous encouragez à organiser la fusion de ces établissements. Mais, Monsieur le Ministre, donnez nous les moyens de pouvoir la réaliser dans de bonnes conditions!

Vous recevrez demain les trois  présidents des conseils de surveillance de ces hôpitaux, qui vous feront part de leurs inquiétudes.

P ouvez-vous donnez donner à la représentation nationale l’assurance que les financements Etat permettront, d’une part de réaliser les projets d’investissement et d’autres part de mettre en oeuvre les projets médico-sociaux dont les établissements de santé de Martinique ont tant besoin.

Nos hôpitaux ne peuvent plus attendre!

 

Répondre

Pas de commentaire