Parti socialisteParti Socialiste EuropéenLes Jeunes SocialistesLa coopol

8331 « immigrés » de la Caraïbes en Martinique

18-05-2011

Officiellement 8331 personnes dont 5126 femmes et 3205 hommes de Sainte Lucie, d’Haïti, Dominique, etc. en Martinique

Pour la première fois, à notre connaissance, la Préfecture donne des informations précieuses sur les profils sociologiques, les trajectoires individuelles et les parcours migratoires multiples de ces différents population.

La Préfecture éclaire également sur les origines et la densité de ces flux migratoires.

-63.1%des immigrés proviennent de la caraïbes

Dont:(INSEE2007)

-31.7% de Sainte Lucie
-26.5% de Haïti
-4.9% de la Dominique

Nos amis Sainte-Luciens, Haïtiens et de la Dominique forment la majorité de cette population vivant en Martinique.
Il y aurait 10% venant des Pays de l’Union Européenne, 9% des autres pays d’Amérique du Sud et 8% d’Afrique.
Soit (officiellement) 8331

Le Programme Régional d’Intégration des Populations Immigrées de la Martinique (PRIPI)2011-2013 ets l’objet d’une utile information publiée par le Préfet de la Région Martinique. Ce programme définit QUATRE orientations stratégiques.

1- Accès aux droits – Rapport aux Institutions (notamment:Elaboration d’un guide pratique de l’intégration des immigrés en Martinique)

2-Apprentissage de la langue française.(notamment:Repérage et réalisation d’une typolog immigré en demande d’apprentissage du français).

3-Lutte contre les discriminations par la promotion de la diversité et la reconnaissance des compétence des immigrés .(notamment:Systématisation du bilan de compétence des jeunes immigrés de plus de 16 ans en décrochage scolaire)

4-Accompagnement des immigrés dans leur démarche d’insertion professionnelle.(notamment:Mobilisation des réseaux de parrainage existants pour encourager le parrainage des jeunes immigrés.)

L’ambition de ce PRIPI est de « Mener une politique d’intégration, c’est définir et développer des actions tendant à maintenir la cohésion sociale au niveau local comme au plan national, de sorte que chacun puisse vivre paisiblement et normalement dans le respect des lois et l’exercice de ses droits et de ses devoirs », comme l’a précisé le Haut Conseil à l’Intégration.

Du côté de l’emploi et la formation, le taux de chômage est plus élevé pour les actifs immigrés que pour l’ensemble des actifs de la population régionale(41% contre 25¨au sens du recensement). Les emplois occupés par les actifs immigrés sont également plus précaires(23%)

Du côté du Logement, les immigrés ont, selon le document du Préfet, un accès limité à la propriété (seuls 22% des ménages immigrés sont propriétaires contre 57% au niveau régional et 75% sont locataires contre 38%) ainsi qu’une présence pus faible dans le parc HLM (13% contre 17%)

[c’est une circulaire du 28/01/2010 du Ministère de l’Immigration, de l’Intégration de l’Identité nationale et de la Cohésion sociale qui est venue relancer la démarche d’élaboration des PRIPI sur la période 2010-2012]

Répondre

Pas de commentaire